La technologie de chauffage Hyper heating débarque sur Console !

La Performance énergétique toute l’année selon Mitsubishi Electric

console chauffage hyper heating

La pompe à chaleur Air/Air Console hyper heating est constituée d’un groupe extérieur et d’une unité intérieure que l’on fixe au mur ou posé au sol. 

Comme toutes les pompes à chaleur du marché, son circuit de fluide frigorigène alternativement compressé et détendu, le groupe extérieur récupère l’énergie contenue dans l’air même lorsqu’il fait froid et la transfère à l’intérieur de votre maison. La différence avec les autres pompes à chaleurs, c’est quand la température est inférieur à 0°C la console hyper heating continue de garder une puissance de chauffage constante. La technologie hyper heating avait vu le jour sur les muraux, il y a de ça déjà quelques temps.

Avec la console la technologie hyper heating s’adapte à votre décoration :

Pour s’adapter à la décoration de votre logement et à vos envies, la console hyper heating de Mitsubishi electric peut s’installer de trois façons différentes (seulement 14,5 cm d’épaisseur quand elle est encastrée dans le mur).

Vous procurer plus de confort grâce à l’orientation des flux

console_mitsubishielectric_flux_air

Mode chauffage

Grâce à l’orientation optimisée des flux d’air en mode chaud, la console hyper heating vous offrira un confort optimal en dédoublant son flux d’air pour diffuser l’air simultanément vers le haut et le bas de la pièce.

Cette diffusion permet d’avoir une température homogène dans toute la pièce et de garantir un confort idéal.

Mode « chauffage rapide »

Ce mode permet d’accélérer le chauffage de la pièce. La console adapte alors la position de ses volets de soufflage et souffle une partie de son air vers le bas pour le réchauffer une seconde fois, ce qui permet une montée en température de la pièce beaucoup plus rapide.

la technologie hyper heating

La console la plus silencieuse du marché !

Les systèmes de chauffage Mitsubishi Electric sont réputés pour leur discrétion absolue. Avec un niveau sonore de seulement 20 dB(A) en fonctionnement mode rafraîchissement, l’ambiance de la pièce est si paisible que vous ne remarquerez pas que la console qui est en marche.

Programmation de votre confort à la carte

La console est équipée de la fonction programmation hebdomadaire. Depuis sa télécommande infrarouge, vous définissez les paramètres pour allumer ou éteindre l’appareil, augmenter ou baisser la température automatiquement à différents moments de la journée ou de la semaine. Améliorez votre confort et réduisez

Votre consommation d’énergie. Avec 28 plages de fonctionnement programmables dans la semaine, vous ne vous occuperez plus de rien !

Grosse nouveauté, vous pouvez piloter votre installation à distance : avec l’installation de l’interface Wi-Fi (En option)

La console équipée de l’option interface Wi-Fi de Mitsubishi Electric vous permet de connecter votre système Mitsubishi Electric au réseau Wi-Fi de votre habitation et de piloter votre installation de chauffage et rafraîchissement à distance grâce à l’application MELCloud sur votre smartphone,

MELCloud, vous permet :

  • De changer le mode de fonctionnement (Chaud / Froid)
  • De contrôler la vitesse de ventilation
  • De sélectionner votre température de confort
  • De configurer votre programmation hebdomadaire
  • D’optimiser vos économies d’énergies
  • D’inviter vos hôtes à moduler le confort de leur chambre d’amis depuis leur smartphone
  • D’accéder à la protection hors gel pour votre maison secondaire ou lorsque vous êtes absent
  • D’éteindre et remettre en marche automatiquement les équipements choisis avec le mode vacances
  • De consulter la météo

Pour en savoir plus sur la technologie Hyper Heating, consultez le site chauffage hyper heating

Vous souhaitez pilotez votre chauffage avec votre Iphone ?

Voici le thermostat sans fil pilotable par iphone, très performant et design pour ne rien gâcher. Vous allez dire ok, cela existe déjà il y a x solutions de disponible sur le marché. Ce que la solution TADO a en plus ? 

Elle est connectée à vous. Ce thermostat agit comme  si vous aviez un détecteur de présence à la maison. Grace à cette application, votre chauffage va réguler automatiquement la température quand vous sortez et  reconnaître quand vous approchez de votre habitation pour permettre au système de passer en mode confort  automatiquement. Par exemple, vous aviez réglé un retour du travail vers 20h00, vous rentrez pour 19h00, pas besoin de prévenir votre système à distance pour modifier votre heure de retour, le thermostat vous géolocalise et s’adapte. En fait, c’est biensur la présence de votre smartphone ou celui d’un membre de la famille ayant l’appli qui va être détectée.

Le petit boitier Tado relié à votre installation de chauffage remplace votre thermostat existant. Il se connecte via votre accès de la maison, à votre Smartphone, pour prendre soin de votre confort et de vos économies d’énergie.

Comme un thermostat « classique », il vous propose de faire des programmations type. Mais, différence essentielle, il s’adapte automatiquement à votre mode de vie: un départ plus tôt le matin un retour décalé?..Tado s’occupe de tout pour optimiser de votre consommation d’énergie. En prime, Tado peut consulter la météo et adapter le chauffage en conséquence afin d’anticiper une vague de froid qui survient pendant la nuit, ou au contraire une hausse des températures…

tado

Tado, est très simple d’installation et d’utilisation via une interface et un pilotage grâce à l’application situé sur votre Smartphone.

Grace à son pilotage intelligent et évolutif en temps réel automatique, vous allez pouvoir gagner jusqu’à 22% de votre consommation d’énergie de chauffage.

En vente sur le marché allemand pour l’instant, l’appli est maintenant disponible sur l’apple store français, le thermostat devrait suivre.

Pour vous procurez ce thermostat c’est par ICI

Connaissez vous la directive ErP Energy related Product ? Et si je vous dis COP EER ?

 

Mais qu’est ce que le COP ou EER et surtout comment ça marche ? Petit rappel.

Jusque là, les produits de climatisation et de pompe à chaleur étaient régis par un indicateur de performance nommé COP pour le chaud et EER pour le mode rafraichissement.

Pour les obtenir, on réalise des mesures à un point fixe et identique pour tout le monde : +35°C en mode froid et +7°C en mode chaud. La Puissance produite (chaud ou froid) divisée par la puissance électrique consommée permet d’ obtenir le fameux sésame COP ou EER.

C’était un bon indicateur, car il permettait  aux consommateurs de comparer deux produits à un point de mesure défini. Pourtant, la limite de ce système concerne les produits tout ou rien ou Inverter, car ce calcul ne tient pas compte de leur gain en charge partielle ni qu’un grand nombre de personnes ont une température extérieure bien inférieure à +7°C en hiver. .

 

 

Quel est l’objectif de cette nouvelle directive Européenne, ErP ?

La Directive Européenne Erp doit servir à améliorer l’efficacité énergétique. Elle s’applique à tous les produits ayant un impact sur la consommation d’énergie sur tout leur cycle de vie, (fabrication, utilisation, fin de vie). Elle donne  des conditions et des critères sur les caractéristiques environnementales des produits, comme la consommation d’énergie et d’eau, la production de déchets, ou la durée de vie. Cela ne concerne pas que des équipements électriques.

L’une des premières conséquences de cette directive est la disparition des ampoules classiques incandescentes au profit des ampoules Led nettement moins énergivore. Mais un grand nombre de produits vont être touchés par cette évolution du marquage énergétique. Les principaux, en dehors des produits déjà cités ci-dessus seront, les ordinateurs, sèche-linges, aspirateurs, bouilloires…mais aussi les fenêtres de votre logement. Et biensur, cette directive va avoir un effet très important pour la gamme de produit de chauffage et rafraichissement thermodynamique qui ne pourront plus être vendus en Europe sans ce nouveau sésame

 

 

Quand entre t’elle en fonction ?

Elle est active depuis le 1 janvier 2013, pour tous les produits de climatisation ‘pompe à chaleur’ d’une puissance inférieure à 12 Kw de puissance frigorifique ou 12 Kw de puissance calorifique pour les systèmes de chauffage seul.

La première étape concerne les équipements destinés au résidentiel car le poids du secteur de l’habitat en Europe dans les consommations en énergie est très important. Les équipements tertiaires vont suivre dans un futur proche.

 

Pour mémoire, nous avions vu dans le post ‘’parlons RT2012’’, que l’Europe a pour objectif :

  • - 20% d’énergie primaire
  • + 20% d’énergie renouvelables
  • - 20% d’émissions de CO2

 

En terme d’affichage qu’est-ce qui change ?

Jusque là, le niveau le plus haut était A pour le mode chaud et le mode froid. Certains industriels ayant des produits de niveau de performance bien plus élevé que celui demandé pour être classifié A, avaient créé des indicateurs ‘’maison’’ A+ et A++ qui n’avaient bien sur aucune valeur « officielle ».

A compter du 1 janvier 2013, nous comptons désormais  10 catégories de performance énergétique allant de la classe G à la classe A+++. En 2015, la catégorie G disparaitra, en 2017 ce sera le tour de la catégorie F et en 2019 il ne restera que des produits entre D et A+++.

Nos historiques COP et EER deviennent SCOP pour le mode chauffage et SEER pour le mode rafraichissement.

etiquette energie

Pour le mode chaud, l’Europe a été divisée en trois zones : Orange, Vert et Bleu (du plus chaud au plus froid). Ainsi, nous passons d’un coefficient calculé pour tous à un instant T à un coefficient annuel et géographique. Au niveau du calcul, la méthode inclue les valeurs saisonnières aussi bien en froid qu’en chaud. Pour le mode rafraichissement SEER, les points de mesure se situent à 20°C, 25°C, 30°C et 35°C. Pour le mode chauffage SCOP, nous avons comme points de mesure 12°C, 7°C, 2°C et -7°C, pour 20°C intérieur.

Exemple : le SEER pour un appareil A+++ sera supérieur à 8.5 et le A sera de 5.1 vs 3.2 pour l’ex EER.

En mode chaud le SCOP d’un A+++ est de 5.1 et pour un appareil A 3.4

Cette nouvelle étiquette Energétique va inclure aussi une autre information jusque là souvent négligée : le niveau sonore du système pour l’unité extérieure et l’unité intérieure. La valeur retenue sera la puissance acoustique, valeur qui peut facilement être comparée car elle ne tient pas compte de l’environnement d’installation du produit, contrairement à la pression acoustique. Cette valeur va devoir être expliquée au consommateur, car la valeur brute sans explication va faire peur à un grand nombre, par rapport à la valeur de pression acoustique. Donc Messieurs les professionnels soyez à la hauteur de l’enjeu.

 

Quels sont les produits pouvant être vendus en Europe ?

Depuis le 1 janvier 2013, tous les produits fabriqués ou importés en Europe devront être de catégorie D 3.6 pour le SEER et A 3.4 pour le SCOP. Une tolérance est accordée à la vente de produits aux performances inférieures pour 2013 si leur import ou leur fabrication date de 2012. Donc,  l’année 2013 sera un peu une année de transition de stock et d’offre produit selon les industriels.

A partir du 1 janvier 2014,

Pour les équipements inférieurs à 6Kw : SEER B 4.6 et SCOP  A 3.8

Pour les équipements supérieurs à 6 kw jusqu’à 12 Kw : SEER C 4.3 et SCOP  A 3.8

point de mesure

 

En conclusion, on peut dire que cette nouvelle étiquette énergie des produits de climatisation et de chauffage type pompe à chaleur est une bonne chose mais elle va demander un peu de pédagogie de la part des installateurs en génie climatique. L’intégration de plusieurs zones géographiques pour le mode chauffage, une information sur le niveau sonore et un calcul sur plusieurs points de mesure sont des avancées. Cela va provoquer une monté en gamme des produits proposés par les industriels du secteur et une vraie mise en avant des performances d’une technologie Inverter par rapport à une technologie tout ou rien.

Mon regret à chaud est, qu’une fois de plus, ce type de dispositif ne s’applique pas pour les autres équipements de chauffage type chaudière, radiateur à inertie… qui sont pourtant bien plus important en terme de volume de vente sur le marché Européen et Français.

Et si on parlait RT 2012 ? Règlementation thermique 2012

 

Voilà cela fait maintenant 4 mois que la RT 2012 ‘Règlementation thermique 2012’ est en application dans le résidentiel neuf. J’ai une petite pensée pour tous ceux qui ont déposé leur permis de construire en janvier 2013 et non en décembre 2012, car l’impact sur le cout de la construction est estimé aux environs de 12 à 15%  selon le type de maison, votre région…

Pour rappel, l’enjeu principal de la réglementation thermique dans le secteur de la construction neuve d’habitation est d’agir contre la diminution plus ou moins rapide des réserves d’énergie type pétrole, charbon, gaz.. alors que la consommation est en constante augmentation.  On estime le point de blocage pour 2060 environ si aucune mesure n’est prise pour réduire la consommation d’énergie des logements.

L’Europe et de la France se sont fixés des objectifs ambitieux de réduction de gaz à effet de serre, et d’augmentation de la part de production d’énergie renouvelable dans le mixte énergétique. Pour info, le logement en France représente 29% des émissions de C02 pour 39% pour le transport, et 44% de consommation d’énergie primaire (comprend les pertes en ligne par exemple pour l’électricité). Une maison c’est 53% de dépense en énergie pour le chauffage, 23% pour l’eau chaude sanitaire 15% pour l’éclairage.

reglementation_rt_2012

Cela étant dit, voyons les effets de la RT 2012 dans le cadre de la construction d’une maison individuelle  par rapport à la précédente Réglementation Thermique ‘RT2005’.

  • Le nombre de zone climatique en France métropolitaine passe de 3 à 8 avec une meilleure prise en compte des exigences et spécificités régionales. (apports solaire, température hiver…)
  • Alors que la RT2005 vous imposait des choix sur certains types d’équipement sans savoir si cela vous correspondait, vous pouvez désormais choisir ce que vous voulez pour respecter l’objectif final de consommation d’énergie primaire. Si cela semble très séducteur sur le papier,  cela peut permettre d’installer des radiateurs type grille pain ‘le top du gaspillage énergétique’ si par ailleurs il est fait des efforts en isolation, vmc, orientation… Etrange? Pourquoi ne pas interdire tout simplement ces radiateurs n’ayant aucun intérêt énergétique, ni aucun intérêt en terme de confort. Ah oui…il y a des lobbies d’industriels français pour qui ce type de produit représente plus de 50% de leur chiffre d’affaire.
  • Pour autant un point intéressant, c’est que les différents types de chauffage vont être intégrés de la même façon dans les calculs: plus d’avantage pour les radiateurs électriques par exemple. L’objectif est de passer la part du chauffage de 50% à 30% de la consommation du foyer et  même  les équipements vidéo, électronique vont être pris en compte dans les calculs.

Le seul problème, c’est que tant que votre projet n’est pas passé dans la moulinette du calcul vous ne pouvez pas savoir si votre maison respecte la RT2012.

 

Voici quelques pistes tout de même: Pour votre projet

  • Pour l’eau chaude: les systèmes solaire ou thermodynamique
  • Côté chauffage: Les poêles à bois et les pompes à chaleur (air/eau ou air/air). Pour ces dernières un nouvel indicateur de performance vient remplacer le COP et l’ERR jusque là utilisé pour l’établissement d’un coefficient de performance selon la région. Ce sera le  sujet de mon prochain article car c’est  une vraie avancé. Dommage que les chaudières…n’aient pas ce type d’indicateur.
  • Au niveau de la VMC: bien sur la vmc double flux va devenir un standard.
  • Une orientation plein sud avec des surfaces vitrées relativement importante pour capter l’énergie solaire gratuite en hiver.

 

Un projet RT 2012 se déroulera en 4 phases :

  • Le projet
  • La conception, l’obtention de l’attestation BBID et le dépôt du permis de construire suite à l’obtention de ce dernier.
  • La réalisation, avec test de l’enveloppe thermique
  • La réception, test de perméabilité, attestation de fin de travaux et de conformité avant de pourvoir emménager dans votre maison.

 

Les labels HPE THPE seront toujours en vigueur avec des évolutions plus ou moins sensibles, le label BBC devient Effinergie+, et BEPOS devient Effinergie+ avec l’intégration de l’électroménager.

 

RT_2012_zones_climatiques_2012

En conclusion, on peut dire que la RT2012 offre plus de souplesse que la RT2005, mais espérons que cela ne sera pas mal exploité. Je regrette l’absence d’interdiction des grilles pain et radiateurs rayonnant ou des vmc simple flux même hygro A ou B. De plus, on pourra toujours installer une chaudière de 40 kw de puissance de chauffage pour un besoin de 6 Kw je ne trouve pas la logique !

Le point le plus déconcertant, c’est que la RT2012 n’impose de règles relativement importantes que pour la construction neuve de maison. Pour rappel, en France, il se construit environ 200 000 maisons par an, alors que le parc de la rénovation est estimé à plus de 20 millions de maisons individuelles. Bien sur, là on peut installer tout et n’importe quoi, les grille-pain ont encore de beaux jours devant eux et les industriels Français qui les fabriquent aussi. Un jour, il faudra quand même se rendre compte que le parc de production d’énergie électrique ne peut plus se permettre ce type de produit, certe peu cher, mais énergivore à mourir. Ils ont été soutenus par EDF et compagnie dans les années 80 comme étant la révolution technologique et la possibilité d’accession au confort thermique à une époque où on se préoccupait de consommer toute l’énergie électrique fabriquée. Cette époque est révolue! Maintenant, il faut pouvoir subvenir aux besoins de tous en terme d’électricité avec devant nous des grands et gros projest de transition énergétique à affronter.

 

Donc la règle toujours en vigueur neuf ou rénovation c’est :

J’isole, je ventile, je chauffe !

 

Ma maison eco confort selon Atlantic chauffage ventilation

Atlantic, pour ceux qui l’aurait loupé, vient de lancer un site Internet à destination des particuliers à vocation de vous informer sur le confort dans la maison.

Ma Maison Eco Confort, est organisé comme un magazine du confort dans l’habitat et des économies d’énergie. Il s’articule autour de 5 rubriques qui sont :

  • Confort thermique : Astuces, conseils, gestes malins sont dispensés dans cette rubrique
  • Economie d’énergie : Présentation, explication des technologies, des bons gestes pour faire le plein d’économie
  • Qualité de l’air Intérieur: La rubrique pour moi la plus riche en info ‘’nouvelles’’
  • Paroles d’experts : Ce n’est que la reprise des articles déjà présent dans les trois premières rubriques, peu d’intérêt
  • Actualités : Les actus sur le crédit d’impôts l’évolution de la TVA…

atalntic_mamaisonecoconfort

Globalement, c’est un site relativement bien fait, même si je trouve un peu trop présent le pavé ‘’vous cherchez un artisan’’. J’en comprends  l’intérêt mais c’est pénible que toutes les 3 infos, on nous demande si on veut rencontrer un artisan.

Il faudra voir dans le temps la mise à jour des contenus, car il nous propose un format Magazine donc nous nous attendons à avoir un fil continu d’info, d’astuces…

Site à suivre !

Faut il réduire son chauffage ou l’éteindre la journée ? Quand vous êtes au travail !

A cette question, faut-il éteindre ou non son chauffage pendant la journée ? Je pense qu’il y a autant de réponses que de répondant. s.il n’y a pas de réponse unique et valable pour tous, voici quleques clés pour prendre les bonnes décisions selon votre cas de figure et votre configuration.

Première règle, ne jamais descendre sous les 14°C de température intérieure. Nous allons voir pourquoi un peu plus bas, mais tout d’abord un petit rappel de la notion de confort thermique. Il dépend de 6 facteurs qui sont :

  • Le métabolisme de chaque individu
  • Votre tenue vestimentaire
  • La température ambiante de votre habitation
  • La température moyenne de vos parois
  • L’humidité relative de l’air
  • La vitesse de l’air

Ces 6 facteurs qui définissent le confort perçu par l’occupant, vont obligatoirement avoir un impact sur le fait de réduire ou pas, de couper ou pas, son chauffage la journée quand vous êtes au travail. Pour en savoir plus sur le confort thermique voici plus de détail, par ici

Dans tous les cas, Pourquoi ne pas descendre sous les 14°C ? Sous ce seuil, vous allez dépenser plus pour réchauffer votre intérieur à votre retour. Le passage de 14°C à votre température de confort du soir’ va largement depasser ce que vous allez économiser dans la journée en terme de chauffage lié à cette température basse carvvous generer un important besoin de chauffage aux heures de pointe pour restaurer votre température de confort, avec une temperature exterieures déjà faible. En plus, les temperatures basses vont favoriser le développement du taux d’humidité de votre habitation. Un taux d’humidité trop important va créer une sensation d’inconfort et un besoin de chauffage encorecplus important pour éliminer cette humidité excessive contenu dans l’air.

Donc, que faire ?

Si vous avez une habitation ayant une forte isolation thermique et une inertie importante, avec quelques apports gratuits via l’ensoleillement, vous pouvez fixer la consigne de température à 15°C lors de vos absences, ou éteindre complètement votre chauffage. Par contre attention aux jours gris sans apport solaire. Pensez à programmer le passage en mode confort de votre chauffage un peu avant votre arrivée à la maison, afin que votre chauffage ait le temps de réchauffer votre intérieur. Cette durée va dépendre du type de votre chauffage, si vous avez un mode de chaleur douche type radiateur inertie, prévoyez plus de temps que si vous avez un poêle à pellet ou une pompe à chaleur air air. Pour ce qui est des planchers chauffant attention, pas d’arrêt du système au mieux une réduction de la température de consigne à 16/17°C, car vous êtes sur un système à inertie lente.

Si votre habitation ressemble plus à une passoire d’un point de vue thermique, en-dehors du fait que la première action doit être de lutter améliorer votre isolation. Ne couper pas votre chauffage, au risque d’atteindre des température trop basse à votre retour, et ensuite un temps important de chauffe et un cout lié à cette monté en température bien plus important que si vous laissez votre chauffage en mode réduit.

En conclusion, ce sont les caractéristiques de votre habitation qui vont définir si vous pouvez éteindre votre chauffage, le réduire beaucoup 15/16°C, réduire de façon modéré 16/17°C. Garder en tête par contre que 1°C de moins au niveau de votre température de consigne c’est environ 7% d’économie d’énergie réalisée.

Donc, priorité à l’isolation ensuite prévoyez une gestion de la température, via un programmateur simple ou complexe, disponible à partir de 30€ un investissement rentable dès son installation. Et n’oublier pas d’entretenir votre installation de chauffage peut importe la techno.

Pour en savoir plus sur les gestes Eco-citoyen consulter le site de l’ademe.